<body><script type="text/javascript"> function setAttributeOnload(object, attribute, val) { if(window.addEventListener) { window.addEventListener('load', function(){ object[attribute] = val; }, false); } else { window.attachEvent('onload', function(){ object[attribute] = val; }); } } </script> <div id="navbar-iframe-container"></div> <script type="text/javascript" src="https://apis.google.com/js/plusone.js"></script> <script type="text/javascript"> gapi.load("gapi.iframes:gapi.iframes.style.bubble", function() { if (gapi.iframes && gapi.iframes.getContext) { gapi.iframes.getContext().openChild({ url: 'https://www.blogger.com/navbar.g?targetBlogID\x3d34244364\x26blogName\x3dG%C3%A9n%C3%A9riques+TV\x26publishMode\x3dPUBLISH_MODE_BLOGSPOT\x26navbarType\x3dBLUE\x26layoutType\x3dCLASSIC\x26searchRoot\x3dhttp://generiques-tv.blogspot.com/search\x26blogLocale\x3dfr_FR\x26v\x3d2\x26homepageUrl\x3dhttp://generiques-tv.blogspot.com/\x26vt\x3d-2389104721742475780', where: document.getElementById("navbar-iframe-container"), id: "navbar-iframe" }); } }); </script>

Agence Tous Risques

16 avril 2006


Agence tous risques (The A-Team) est une série télévisée américaine en 98 épisodes de 47 minutes, créée par Frank Lupo et Stephen J. Cannell et diffusée entre le 23 janvier 1983 et le 8 mars 1987 sur le réseau NBC. En France, la série a été diffusée à partir du 1er juillet 1983 sur TF1. L'intégralité de la série est disponible en coffrets DVD chez Universal.

Synopsis

Pendant la guerre du Viêt Nam, le chef hiérarchique de l'Agence tous risques, le Colonel Morrison, leur a donné des ordres afin de voler la banque d'Hanoï afin de précipiter la fin de la guerre. Ils réussissent leur mission, mais quatre jours après la fin de la guerre, ils retrouvent le colonel assassiné par les Viet Cong et le quartier général entièrement brûlé. Par conséquent, aucune preuve indiquant que l'Agence tous risques agissait sur ordre n'existe. Pour cette raison, ils sont envoyés en prison par une cour de justice militaire.

Les épisodes sont en général construits sur des schémas très semblables :

Le début de l'épisode correspond à la prise de contact entre un client qui est terrorisé par une association de malfaiteurs. La manière classique de cette rencontre est que le client entre en contact alors qu'Hannibal Smith est déguisé, afin de vérifier que le client n'est pas en réalité à la solde des militaires. Dans d'autres cas, l'Agence est en train de rouler et tombe sur quelqu'un qui a besoin d'aide. La plupart du temps, les honoraires pour l'intervention de l'Agence ne sont pas demandés, soit pas perçus ou sont récupérés d'une autre manière (en se prélèvant sur l'argent des malfaiteurs par exemple).

Généralement, Looping n'est pas présent dans l'équipe car il est interné dans un hôpital psychiatrique, et l'Agence utilise en général Futé pour aller le récupérer grâce à divers stratagèmes.

Ensuite, l'Agence qui doit se rendre sur le lieu des crimes et délits des malfaiteurs emprunte parfois l'avion, ce que Barracuda déteste particulièrement, et ils doivent l'endormir. Une fois sur les lieux, il y a souvent une annonce d'Hannibal aux malfaiteurs indiquant qu'ils doivent désormais compter sur eux. Cela produit en général une bagarre sans armes que l'Agence gagne facilement, tout en laissant curieusement leurs ennemis s'échapper. Peut-être dans l'espoir que ces derniers, impressionnés par les membres de l'Agence, abandonne leurs entreprises malhonnêtes et s'en aillent.

Les méchants reviennent et au lieu de tuer les membres de l'Agence, les laissent dans une grange, un garage ou un entrepôt, voire une mine. Privés de leurs armes, ils ont néanmoins à leur disposition du matériel tel que de l'acétylène, de la poudre, des tôles et des tubes d'acier permettant à Baraccuda de bricoler des armes ou de refaire fonctionner un engin (voiture, tracteur...) ce qui leur permet de s'échapper, et d'arriver à arrêter les malfaiteurs. Dans d'autres cas, Looping arrive à prendre le contrôle d'un hélicoptère, souvant sous le nez de son propriétaire, ce qui permet de constituer un appui aérien non négligeable.

À la fin, Hannibal Smith dit toujours en sortant un cigare de sa bouche : « J'adore qu'un plan se déroule sans accroc ! »

Dans tous les cas, il n'y a en général, même avec l'utilisation d'armes de guerres mortelles, pas de personnes qui soient tuées, voire sérieusement blessées. La plupart du temps, les ennemis sont sonnés, ou très légèrement blessés (une douleur à un membre ou à la tête).Il n'y a eu, en tout et pour tout, que deux morts dans toute la série. Cette série est devenue pour cette raison un genre à part entière dans la télévision.

Source : Wikipédia

Libellés : ,


<< Accueil


Auteur

Fabrice Retailleau Copywriter

 

Generiques TV

Archives

Cool Blogs

Business Blogs

Reflexions

Astuces

Sexy Blogs

Video Blogs

Explicit Blogs

Anti Blogs

Myspace


Networking